ODWS icon

The Open Door Web Site
HOMEPAGE BIOLOGY CHEMISTRY PHYSICS ELECTRONICS HISTORY HISTORY OF SCI & TECH MATH STUDIES STUDY GUIDE  PHOTO GALLERY
LEARNING FRENCH HOMEPAGE LE CRIME NE PAIE PAS OSCAR ET LE PETIT CHIEN JAUNE   

 

Navigation

Chapitre 16 : Une soirée tranquille?
Oscar et Le Petit Chien Jaune Homepage

Dictionnaire

Larousse French to English Dictionary

 

Chapitre 15 : Activités

A. Transcription grammaticale des verbes du chapitre

passé simple SEP01 passé composé

Rappel : le passé simple a la même valeur que le passé composé mais il est utilisé, à l'écrit, à la troisième personne, notamment dans les histoires.

Il reçut SEP02 il a reçu
S'écria-t-il SEP02 s'est-il écrié
Il expliqua SEP02 il a expliqué
Il descendit SEP02 il est descendu
Il les emmena SEP02 il les a emmenés

Commença Oscar SEP02 a commencé Oscar
Répondit le journaliste SEP02 a répondu
Oscar put SEP02 a pu
Le vieux monsieur passa SEP02 est passé
Il raconta SEP02 il a raconté

Il fut interrompu SEP02 il a été interrompu
Il poursuivit SEP02 il a poursuivi
L'interview se termina SEP02 s'est terminé
Ils furent SEP02 ils ont été
Ils prirent SEP02 ils ont pris
Le film passa SEP02 est passé

 

B. Questions

  • Quelle chaîne de télévision veut venir voir Oscar? Pour quelle raison?

  • Comprenez-vous la première réaction d'Oscar?

  • De quoi le journaliste veut-il faire parler Oscar?

  • Quel est le premier endroit où Oscar amène le journaliste et le caméraman ? Quel est le problème?

  • Même question avec le deuxième endroit.

  • Quels sont les deux endroits des exploits de Poussin qu'Oscar peut montrer?

  • Qui rencontrent-ils et où se termine l'interview?

  • Quand le film a-t-il passé à la télévision?

 

LEARNING FRENCH

Custom Search

Oscar et Le Petit Chien Jaune

 

Chapitre 15 : A la télévision

Ecoutez L'histoire.

 

OSCAR2

 

Quelques jours après ce fameux match, le papa d'Oscar reçut un étrange coup de téléphone. C'était un responsable de France 3 qui demandait la permission de venir rencontrer Oscar et Poussin pour un éventuel programme à la télévision.
Oscar était furieux que son père ait accepté:
«Je ne veux pas aller à la télé ! J'aurai trop peur ! C'est impossible, s'écria-t-il en pleurs.»
«Ecoute, on le laisse venir et nous expliquer ce qu'il veut et après on verra. Tu n'es pas obligé d'y aller!» répondit son papa pour le consoler.

Le journaliste était très gentil. Il expliqua qu'Oscar n'aurait pas à venir dans les studios de France 3, qu'un cameraman viendrait avec lui, ici, chez Oscar et dans le quartier.
«Tu comprends, ajouta-t-il, ce sera un reportage sur toutes ces choses fantastiques faites par ton chien.»
«Mais moi, je ne saurai pas quoi dire!»
«Mais si, tu raconteras les histoires, tu les connais bien, n'est-ce pas?»
«Oui, bien sûr.»
«Je te poserai des questions et tu raconteras, tu vas voir, c'est amusant.»

Deux jours plus tard une camionnette de France 3 se garait en bas de chez Oscar, un cameraman, muni d'une grosse caméra suivait le journaliste qui était déjà venu. Oscar descendit, avec Poussin en laisse et, ainsi qu'il en avait été décidé, il les emmena à l'endroit où il avait trouvé le chiot.

«Voilà, donc, ce chien jaune qui m'attendait chaque jour m'a amené ici et, sous la bâche.... .» commença Oscar.
«Quelle bâche?» demanda le journaliste.
C'est que, en réalité, les travaux avaient continué et, à l'endroit où Oscar avait trouvé Poussin, il y avait un immeuble presque terminé!

«Bon, ce n'est pas grave, dit le journaliste, allons où Poussin a trouvé le bébé».
Ils étaient à deux minutes de la rue de Marc mais, là aussi, les choses étaient différentes:
«Et bien, le bébé, il était caché sous les cartons, mais, aujourd'hui, il n'y en a pas!»
«Oui, bon, cela devient compliqué, s'écria le cameraman. Qu'est-ce qu'on fait?»
«On va à Bercy, où Poussin a trouvé le petit chat et sur les Quais de la Seine, je suis sûr qu'elle n'a pas bougé, répondit le journaliste en riant».

En effet, Oscar put montrer au journaliste et au cameraman l'endroit exact où Gris avait été trouvé et, ensuite, celui où la femme se noyait.
Pendant qu'il racontait l'histoire, le vieux monsieur (le pâtissier) passa, avec sa canne. Il ne put s'empêcher d'intervenir.
«Tiens, Oscar et Poussin! Que se passe-t-il ici?»
Oscar raconta au vieux monsieur l'exploit de Poussin au stade Charléty mais il fut interrompu.
«Nous avons vu la vidéo à la télé, tu sais!»
Le vieux monsieur poursuivit en racontant au journaliste l'histoire de sa femme paralysée et les visites d'Oscar et de Poussin.

L'interview se termina chez le vieux monsieur où le journaliste et le caméraman furent ravis de manger des gâteaux, des glaces, des chocolats.... .
Ils prirent aussi des photos de tout le monde et la femme du vieux monsieur était très contente.

Le film passa sur France 3 le samedi suivant. Toute la famille Lebrun s'était réunie pour le regarder. Poussin, assis sur les genoux d'Oscar ne se rendait pas compte, mais vraiment pas du tout, qu'il était le centre de l'attention mais il semblait ravi d'entendre les cris de joie.

 

The Open Door Web Site is non-profit making. Your donations help towards the cost of maintaining this free service on-line.

Donate to the Open Door Web Site using PayPal

SITE MAP
WHAT'S NEW?
ABOUT

PRIVACY

COPYRIGHT

SPONSORSHIP

DONATIONS

ADVERTISING

© The Open Door Team 2017
Any questions or problems regarding this site should be addressed to the webmaster

© Huguette Zahler 2017

Hosted By
Web Hosting by HostCentric


SiteLock