ODWS icon

The Open Door Web Site
HOMEPAGE BIOLOGY CHEMISTRY PHYSICS ELECTRONICS HISTORY HISTORY OF SCI & TECH MATH STUDIES STUDY GUIDE  PHOTO GALLERY
LEARNING FRENCH HOMEPAGE LE CRIME NE PAIE PAS OSCAR ET LE PETIT CHIEN JAUNE   

 

Navigation

Chapitre 6 : Poussin a disparu!
Oscar et Le Petit Chien Jaune Homepage

Dictionnaire

Larousse French to English Dictionary

 

Chapitre 5 : Activités

A. Transcription grammaticale des verbes du chapitre

passé simple SEP01 passé composé

Rappel : le passé simple a la même valeur que le passé composé mais il est utilisé, à l'écrit, à la troisième personne, notamment dans les histoires.

Poussin s'arrêta SEP02 s'est arrêté
Ses oreilles se dressèrent SEP02 se sont dressées
Il se mit SEP02 il s'est mis
Lui cria Oscar SEP02 lui a crié Oscar
Il continua SEP02 il a continué

Il regarda SEP02 il a regardé
Poussin recommença SEP02 a recommencé
Oscar s'approcha SEP02 il s'est approché
Il les déplaça SEP02 il les a déplacés
Il sonna SEP02 il a sonné

Marc répondit SEP02 a répondu
Il arriva SEP02 il est arrivé
S'écria une dame SEP02 s'est écriée une dame
Une femme se pencha SEP02 s'est penchée
Elle cria SEP02 elle a crié

Poussin devint SEP02 est devenu
Il y eut SEP02 il y a eu

 

B. Questions

  • Qui promène Poussin en général? Quand?

  • Où Poussin veut-il aller ce soir-là? Comment l'explique-t-il à Oscar?

  • Où le chien s'arrête-t-il? Pourquoi?

  • Expliquez ce qu'Oscar trouve.

  • Qui habite dans cet immeuble?

  • Essayez d'imaginer ce qui s'est passé.

  • Essayez de deviner les sentiments de la maman quand elle regarde par la fenêtre.

  • Quelle est la conséquence de cette histoire pour Poussin?

 

LEARNING FRENCH

Custom Search

Oscar et Le Petit Chien Jaune

 

Chapitre 5 : Une étrange découverte

Ecoutez L'histoire.

 

OSCAR2

 

Poussin, depuis 5 mois, avait grandi et grossi très rapidement.
Les trois garçons le sortaient à tour de rôle et Poussin était maintenant connu dans le quartier. Oscar continuait à penser que c'était «son» chien à lui mais toute la famille Lebrun le considérait comme étant «leur» chien à tous.

C'était Charles qui le sortait le matin, avant d'aller à l'école. Oscar et Martin le sortaient en rentrant de l'école et le papa, le soir, avant d'aller dormir, lui faisait faire un tour dans le quartier.
Il était 17 heures, ce jeudi-là et Oscar venait de sortir avec Poussin. Martin avait trop de travail pour venir avec lui

Le jeune garçon et le chien se trouvaient au coin de la rue des Grands Moulins quand Poussin s'arrêta tout net. Ses oreilles se dressèrent et il se mit à tirer sur la laisse dans la direction de la Seine.
«Mais, arrête de tirer comme ça!» lui cria Oscar.
Poussin en général très obéissant, continua pourtant à tirer.
«Pourquoi veux-tu aller dans cette rue? Ce n'est pas notre chemin habituel! Bon, si tu y tiens, on y va».

Au début de la rue des Grands Moulins Poussin s'arrêta brusquement.
«Qu'est-ce que tu fais? Tu veux y aller ou pas? Tu ne sais pas ce que tu veux!»
Mais Poussin n'écoutait pas son jeune maître. Il se mit à aboyer, à aboyer de plus en plus fort.

Oscar commençait à comprendre qu'il y avait quelque chose d'anormal. Il regarda autour de lui. Ils se trouvaient devant l'entrée d'un immeuble de 4 étages qu'il connaissait bien car son copain Marc y habitait.
«Qu'est-ce que tu as vu? Qu'est-ce qu'il y a?».
Poussin se mit à tirer sur la laisse, entraînant Oscar vers l'entrée du garage devant lequel se trouvaient des cartons, probablement vides.
«Qu'est-ce qu'il y a? Tu sens quelque chose?» Poussin recommença à aboyer.

C'est alors qu'Oscar s'approcha des cartons et les déplaça pour essayer de voir ce qu'il y avait derrière.
«Oh, la, la! Qu'est-ce que c'est que ça? Un bébé! Un vrai bébé!!!!»
C'était bien un bébé! Il ne pleurait pas, il dormait paisiblement....
Oscar n'osait pas le prendre, alors il sonna à la porte de l'appartement de Marc. Marc répondit à l'interphone : «Qui est-ce?»

«Marc, c'est moi, Oscar, descends vite, il y a un bébé qui dort devant ta porte!»
«Un quoi?»
«Un bébé !!! Viens vite!»

Quand Marc arriva en bas de son immeuble, un attroupement s'était formé. Les gens regardaient le balcon du 4ème étage:
C'est le bébé de Mme Rivet» s'écria une dame.
«Mais alors ? Il est tombé du 4ème?»
«Est-ce qu'il est blessé? Mort?»
Mais le bébé allait bien : il était tombé sur les cartons! Au moment où il se réveillait et commençait à pleurer, une femme se pencha du 4ème étage et cria:
«Mon bébé! Mon bébé!»....
«Il va bien ! Ne vous inquiétez pas» lui cria Oscar. «C'est mon chien, Poussin, qui l'a trouvé»....

C'est ainsi que Poussin devint le héros du quartier. Il y eut même sa photo dans le journal du 13ème !!!

 

The Open Door Web Site is non-profit making. Your donations help towards the cost of maintaining this free service on-line.

Donate to the Open Door Web Site using PayPal

SITE MAP
WHAT'S NEW?
ABOUT

PRIVACY

COPYRIGHT

SPONSORSHIP

DONATIONS

ADVERTISING

© The Open Door Team 2017
Any questions or problems regarding this site should be addressed to the webmaster

© Huguette Zahler 2017

Hosted By
Web Hosting by HostCentric


SiteLock