ODWS logoThe Open Door Web Site

LE CRIME NE PAIE PAS

a French reader by Huguette Zahler

Chapitre 10 : Le jeune aveugle de la Gare du NordLes principales gares de Paris desservent les cinq directions : La Gare du Nord, la Garde de l’Est, la Gare de Lyon (vers le sud-est), la Gare d’Austerlitz (vers le sud-ouest) et la Gare Montparnasse (vers l’ouest).

MAP10 
 

Depuis quelques semaines, les plaintes pour vol se multipliaient au commissariat de police du Xème arrondissement. Un même scénario semblait se répéter : des hommes et des femmes qui faisaient la queue pour avoir un taxi Gare du Nord, devant l’Hôtel Terminus Nord, Boulevard de Denain, se faisaient aborder par un jeune homme d’une vingtaine d’années accompagné d’un jeune aveugle de 10/12 ans. Les témoignages étaient singulièrement ressemblants. Le garçon plus âgé tenait un plan de Paris et demandait un renseignement, par exemple : où était le Boulevard Gambetta ou la rue de Dunkerque. En général, les adultes n’en savaient rien. Ils posaient leur mallette, serviette, valise, prenaient la carte et demandaient autour d’eux. En moins de rien les deux jeunes avaient disparu ainsi que la mallette, serviette, valise. Quand leurs propriétaires s’en apercevaient, ils étaient déjà loin.

La BPJ avait décidé d’envoyer Jacques et Jean-Pierre pour voir de plus près cette histoire de jeune aveugle

JACQUES

Une chose me frappe, les vols ont toujours lieu vers 11h30 et, regarde, l’EUROSTARL’EUROSTAR est un train rapide qui passe par le tunnel sous la Manche et relie Paris et Londres en 2 heures 15 minutes. Sa construction a duré 7 ans. arrive à 11h15, tous les jours.

JEAN-PIERRE

Oui, et sur la liste des plaignants : il y a trois Anglais, deux Allemands et trois Américains.

JACQUES

Tous, venant de Londres, par l’EUROSTAR……

JEAN-PIERRE

Donc, quelqu’un est sur le quai d’arrivée d’EUROSTAR et repère les hommes et les femmes d’affaires qui arrivent.

JACQUES

Et qui ont des ordinateurs, des téléphones sophistiqués, tous les gadgets faciles à revendre et qui, de plus, ne connaissent pas Paris et, donc, suivront plus facilement le scénario que l’on sait : prendre le plan, demander, regarder etc…

JEAN-PIERRE

Bien sûr! C’est plus intéressant que la valise d’un touriste avec trois chemises, deux pantalons et un pull!

Ils avaient donc décidé de se trouver sur le quai d’arrivée de l’EUROSTAR aux environs de 10h30. L’arrivée se faisait dans le hall central, à côté des autres quais où arrivaient les trains en provenance du nord de la France et de l’Europe.

JACQUES

Tu te mets en face de moi, de l’autre côté de ce panneau. On communiquera par téléphone

JEAN-PIERRE

D’accord. J’y vais.

   

L’oreillette du téléphone mise en place, il suffisait d’attendre.

   

JACQUES

Là, à ta gauche, cette femme.

JEAN-PIERRE

Mais non, elle attend quelqu’un, c’est évident, elle a un grand sourire sur le visage!

 

Il était 11h10 et l’EUROSTAR était annoncé

 

JEAN-PIERRE

L’homme, devant toi, avec un journal.

JACQUES

Oui, en effet il fait semblant de le lire, il regarde par-dessus, vers ta droite.

JEAN-PIERRE

Il y a un jeune homme, là-bas, près du café.

JACQUES

On dirait qu’il lui fait des signes. Attention, les gens débarquent du train.

En quelques secondes, l’homme au journal avait montré du doigt une femme en tailleur bleu marine, un homme en veston beige et un homme assez âgé en veste de cuir noir. Tous les trois se dirigeaient vers la sortie la plus proche des taxis.

JACQUES

C’est bien ça, tu suis l’homme au journal et je suis les trois autres.

JEAN-PIERRE

D’accord, j’appelle des renforts.

   

Jacques a donc traversé la rue derrière les trois «pigeons»Un pigeon, en argot, est une victime repérée pour des raisons variées par d’éventuels malfaiteurs. et s’est mis, lui aussi, dans la queue des gens qui attendaient. Le jeune homme (c’était bien celui qu’ils avaient vu à côté du café) et, en effet, un jeune garçon, équipé de lunettes noires et portant une canne blanche, s’approchaient de la femme en tailleur bleu marine, juste devant Jacques. Tout allait se passer de la même façon! Le plan de Paris dans la main, le jeune homme a donc demandé où se trouvait la rue Gambetta. La dame, anglaise, parlait bien le français mais n’en savait rien. Elle s’est donc retournée vers Jacques et, au moment où elle allait ouvrir la bouche, le jeune homme s’était emparé de la sacoche qu’elle avait posée devant elle.

 

JACQUES

(attrapant le jeune homme par le bras et lui passant les menottes) : Moi, je sais où se trouve la rue Gambetta, mais je sais aussi, Monsieur, que vous êtes en étant d’arrestation.

   

L’enfant aveugle était parti en courant, faisant tomber sa canne et ses lunettes et, par malchance, tombant dans les bras de Jean-Pierre.

   

JEAN-PIERRE

Ainsi donc, tu es un faux aveugle

LE JEUNE GARCON

(en pleurs) : Ils m’ont obligé à le faire

JACQUES

(à Jean-Pierre) : Et l’autre? Tu l’as perdu?

JEAN-PIERRE

Non, il est dans les mains d’un agent de la Gare du Nord.

JACQUES

(au jeune homme menotté) : Vous êtes très bien organisés! Et cela dure depuis un certain temps! On a attrapé votre chef et vous allez tous comprendre que LE CRIME NE PAIE PAS!

   
 
 

10th Arrondissement: Enclos Saint-Laurent (37th quartier: Saint-Vincent-de-Paul, 38th quartier: Porte Saint-Denis, 39th quartier: Porte Saint-Martin, 40th quartier: Hôpital Saint-Louis)

 
 

Privacy Policy

Copyright Information

Sponsored Links

Sponsored Pages

Donating to the ODWS

Advertising on the ODWS

Homepage

French Homepage

Download Chapitre 10 in PDF format

Download Chapitre 10 in MS Word format

Activités en Classe et Devoirs

Préface pour les professeurs

Larousse French to English Dictionary

Other titles by Huguette Zahler

Un été pas comme les autres

Le Vol de la Joconde

Une mystérieuse disparition

Le mystère des faux billets

Un Autre Eté pas comme les autres

© The Open Door Team
Any questions or problems regarding this site should be addressed to the webmaster

Hosted By
Web Hosting by HostCentric